geronimoGeronimo !
______________________________________________________________________

C'est finalement le nom du célèbre chef indien Apache que portera le trimaran géant d'Olivier de Kersauson car " il ne reculait jamais devant rien" a expliqué l'Amiral. Après 12 mois de construction au chantier Multiplast, Geronimo, dessiné par le talentueux duo d'architectes Marc Van Peteghem & Vincent Lauriot-Prévost, va désormais partir à la chasse aux Grands Records.

Quelques gouttes d'eau mélangées au traditionnel champagne, de grands rayons de soleil et de larges sourires chez tous les acteurs de la fête, le baptême du plus grand trimaran du monde à Brest a tenu ses promesses. Avec une émotion non retenue chez la marraine du bateau, la jeune Marie Tabarly, fille d'Eric,devant l'élégance des trois coques aux couleurs de Cap Gemini Ernst & Young et Schneider Electric, les grands partenaires d'Olivier et de ses hommes.

Contre la montre !


Les défis sont donc confirmés. Sous ce patronyme sans équivoque, le grand multicoque va chasser les chronos sur tous les océans de la planète, avec pour premier gros challenge le Trophée Jules Verne, record absolu autour du monde à la voile. Trophée que le chantier Multiplast et l'architecte Gilles Ollier, ont été les premiers à détenir avec le catamaran Commodore Explorer de Bruno Peyron en 1993. Le skipper Français avait effectué la grande boucle en un peu moins de 80 jours.
Désormais, c'est plus vers les 55 jours que lorgne Olivier de Kersauson et ainsi conserver un challenge qu'il détient depuis 1997 en 71 jours. Un trophée constructeur que Multiplast sera évidemment fier de partager avec Olivier de Kersauson et réinscrire à son palmarès. Désormais, les hommes du chantier ont passé le témoin à l'équipage et vont rester à leur écoute, enregistrer le plus de données possibles afin de les aider le cas échéant, dans la mise au point de la machine.

Déjà ¼ de tour du monde...


Depuis sa mise à l'eau, quelques 7000 milles (13 000 km) ont été effectués en deux mois, avec quelques grands runs jusqu'aux Canaries et vers l'Irlande. Le vent n'a hélas pas dépassé les 30 nœuds (56 km/h) au cours de ces navigations test, mais déjà les premières impressions tombent. Yves Pouillaude, second d'Olivier : « ...c'est carrément 'rock & roll'. Dès qu'il y a de la mer, surtout à l'intérieur, il faut s'accrocher. Mais le bateau est géant. Et les manœuvres sont tout compte fait plus faciles que sur notre ancienne monture (Sport Elec). Pour envoyer la grand voile, il ne nous faut que 4 minutes, alors que sur Sport Elec, au mieux de notre forme, il en fallait au minimum 8 ». Un sentiment partagé par tous à bord. Pascal Blouin, équipier : « on est vraiment en sécurité pour les manœuvres sur ce trimaran. Surtout que sur 'Geronimo', l'étai est assez reculé de l'étrave. On manœuvre sur du dur. Quant aux performances, on a l'impression d'avancer. Maintenant, il va falloir voir contre les catamarans.»

Possible duel


Une affirmation qui pourrait bien devenir très rapidement d'actualité. En effet, Bruno Peyron, créateur de The Race et désormais à la barre du maxi catamaran Innovation Explorer que menait son frère Loïck dans La Course du Millénaire, pourrait bien venir taquiner Olivier sur une tentative de Jules Verne dans les mois prochains. Le skipper Français confiait ce jour son ardent désir au journaliste anglais de Yachting Wolrd et de Madforsailing James Boyd.
Une confrontation passionnante pour Multiplast et le Gilles Ollier Design Team qui ont dessiné et réalisé ce maxi catamaran de 33 mètres, sister ship de Club Med et de Team Adventure, eux aussi sortis de chez Multiplast.

 

Adresse

icon-adressMULTIPLAST S.A.S

Parc du Golfe
       24 Allée Loïc Caradec
       56000 VANNES
       France

viber-iconTéléphone

Tél. +33 (0)2 97 40 98 44

      GROUPE CARBOMAN

      DECISION.CH

PLASTINOV 

       PLASTEOL