trimaran-olivier-de-kersauzonMise à l'eau du trimaran d'Olivier de Kersauson
______________________________________________________________________

Avec le nouveau maxi trimaran de 34 m du skipper français Olivier de Kersauson, c'est la quatrième unité de course en composite de plus de 33 mètres que Multiplast sort de ses ateliers en quelques 27 mois (après les catamarans de The Race).
Avec le nouveau maxi trimaran de 34 m du skipper français Olivier de Kersauson, c'est la quatrième unité de course en composite de plus de 33 mètres que Multiplast sort de ses ateliers en quelques 27 mois (après les catamarans de The Race).
Une performance technique et industrielle qui semble sans précédent, quand on connaît le degré de fiabilité quasi total des bateaux dès leur mise à l'eau. Ce nouveau trimaran de 34 m aura nécessité 12 mois de travail entre juillet 2000 et juillet 2001 pour les 50 personnes de Multiplast, soit plus de 100 000 heures en intégrant les équipementiers.

Aujourd'hui, le trimaran est complètement assemblé. Les dernières tâches avant sa sortie de chantier fin juillet se situent au niveau de la pose de l'accastillage, de la fin des aménagements, de la fin du collage des structures sur la partie avant, de la finition du mât et des peintures. Cette dernière tache est d'ampleur, puisqu'elle représente plus de 1000 m² à couvrir pour chaque couche de laque.

Record de l'Atlantique : 11 ans !

En fêtant au Yacht Club de Monaco en juin 2000 les 10 bougies du record de l'Atlantique détenu par Jet Services V, son skipper Serge Madec, son armateur l'ex président de Jet Services Roger Caille, son concepteur Gilles Ollier et son constructeur Multiplast pensaient vraiment vivre les derniers mois de leur formidable aventure, avec l'arrivée des maxis de The Race.En effet, ces nouvelles machines avaient déjà prouvé à peine mises à l'eau, que leur potentiel de vitesse leur permettait de caresser ce record. Une météo peu coopérante, des avaries et le départ proche de The Race ont anéanti tous les espoirs de succès des prétendants.
En fait, depuis le 9 juin 1991, le nombre de tentatives pour battre Jet Services V n'a pas été si important. Bruno Peyron s'y est essayé par trois fois sur Explorer (92, 95 et 99), Laurent Bourgnon une fois sur Primagaz (94), Tracy Edwards un fois sur Royal & SunAlliance (97), Yvan Bourgnon et Cam Lewis une fois sur Foncia (99), Steve Fossett deux fois sur PlayStation (2000) et Grant Dalton une fois sur Club Med (2000). Soit quelques 9 tentatives, dont la plus proche du record fut celle d'Yvan Bourgnon qui avec son frère Laurent et Cam Lewis, n'a échoué que de 4 petites heures à l'approche de la ligne.L'an 2001 s'annonce à contrario plus propice à l'établissement d'un nouveau temps de référence. En effet, si des fenêtres météo correctes se présentent d'ici la fin de l'année, plusieurs grands multicoques quitteront NY pour le Cap Lizard. Les premiers en stand by sont PlayStation de Steve Fossett et Team Adventure de Cam Lewis dont les coques sont déjà amarrées à Big Apple. Innovation Explorer et l'ex Club Med pourraient tout-à-fait les rejoindre, tout comme le trimaran d'Olivier de Kersauson qui sera mis à l'eau au chantier Mutltiplast à la fin du mois.
Avec trois de ses plans sur la ligne de départ et 4 unités sorties de ses ateliers, Multiplast pourrait se succéder à lui-même avec la coupe constructeur et la coupe du record dont son initiateur Roger Caille, a décidé de proroger l'existence. En effet, l'ex président de Jet Services est resté très attaché à ce record et continue d'offrir une prime de FF 200 000 à l'équipage qui détrônera Serge Madec.

Magic life


Lancé en 1996, le catamaran de croisière Magic Cat 25 réalisé par Multiplast vient de mettre un terme à 5 années de charter aux Antilles avant d'entamer un tour du monde à l'automne prochain, après une saison estivale en Méditerranée. En mer des Caraïbes, il tournait environ 40 semaines par et y était référencé comme l'unité de charter haut de gamme la plus rapide. Il est vrai que Magic Cat a des coques fines haut de franc bord et un mât aile. Des extrapolations issues de l'expérience du Gilles Ollier Design Team dans la course et efficacement adaptées à la croisière. Le pré programme des 3 ans à venir va donc emmener Magic Cat à nouveau en Mer des Caraïbes, puis à Panama, aux Galapagos, aux Marquises, à Tahiti, en Nouvelles Zélande où il sera pendant la Coupe de l'America, à Bali, en Mer Rouge, à Suez pour un retour en Méditerranée. Après déjà 4 transats et près de 40 000 milles dans son sillage, le skipper du bateau Patrick Sassier affirme partir en pleine confiance pour cette grande boucle, tant le bateau est fiable et utilisable en vrai charter.

 

Adresse

icon-adressMULTIPLAST S.A.S

Parc du Golfe
       24 Allée Loïc Caradec
       56000 VANNES
       France

viber-iconTéléphone

Tél. +33 (0)2 97 40 98 44

      GROUPE CARBOMAN

      DECISION.CH

PLASTINOV 

       PLASTEOL