Ian Walker et toute l'équipe d'Abu Dhabi remportent la Volvo Ocean Race à Göteborg ! L'analyse de Multiplast

____________________________________________________________________

abu dhabi victoire

Un bilan plus que positif

C'est la première édition de la Volvo Ocean Race avec des bateaux monotypes et le bilan est plus que positif pour cette magnifique épreuve.
Sur le plan sportif, les bateaux ont navigué avec des écarts très réduits par rapport aux précédentes éditions, c'est une course qui a toujours été exigeante mais à présent, avec ces bateaux ayant exactement le même potentiel de vitesse, la moindre erreur est instantanément pénalisée lors de ces régates au contact. Pour Ian Walker, vainqueur après 3 participations : "Lors de la Volvo précédente,  la météo avait un peu dicté sa loi. Nous avions eu des conditions de vent plus soutenues. Cette fois, c'était totalement différent, on n'a pas eu de grosses conditions. Jamais plus de 30 noeuds de vent. Globalement, ça a été léger mais aussi beaucoup plus stressant. Le fait de naviguer bord à bord augmente beaucoup la tension. Tout est important avec la monotypie, le moindre point compte."

 

Sur le plan humain, la course n'a pas perdu son potentiel d'aventures et d'émotions tout en mêlant endurance physique et esprit d'équipe dans des conditions extrêmes. On retiendra plus particulièrement l'excellente prestation de l'équipe franco-chinoise de Dong Feng skippée par Charles Caudrelier, 3ème au classement général après ces neuf mois de course. Charles Caudrelier : "Je suis satisfait aussi d'avoir réussi à garder une bonne cohésion dans l'équipe, d'avoir maintenu le bon esprit même avec les Chinois. On les a aidés, ils ont beaucoup appris. Nous sommes tous des marins maintenant. Je suis fier de ça. Un an et six mois plus tôt, ils n'avaient jamais navigué au large. La meilleure chose que l'on ait fait, c'est de gagner en Chine. Tout le monde en a parlé."

 

dong Feng 1
 Dong Feng à l'arrivée de Göteborg

 

Enfin, sur le plan technique, il y a beaucoup de motifs de satisfaction :

- Les bateaux sont parfaitement identiques en déplacement et en géométrie. Les différences de vitesse proviennent des équipages et non du matériel.
- La fiabilité des plateformes a été démontrée durant les 39 000 miles parcourus, le démâtage de Dong Feng avant le Cap Horn restant un mauvais souvenir.
- Le consortium a montré sa capacité de réaction lors de l'échouage de Vestas Team. Le nouveau cockpit, son tableau arrière et les nouvelles cloisons ont été livrés par Carboman à Persico en moins de 8 semaines.
- Grâce à la monotypie, l'objectif de réduction des coûts est atteint, ce qui a permis à de nouveaux partenaires de rejoindre l'épreuve et ainsi de pérenniser la course.

 

Objectif 2017/2018

L'intérêt pour cette course est indiscutable, tant au niveau du public que pour tous les professionnels du monde de la voile. Knut Frostad a d'ores et déjà annoncé que la prochaine édition de l'épreuve en 2017-2018 se courra sur les mêmes bateaux (le parcours n'est pas encore finalisé). Pour Dominique Dubois, Président du Groupe Carboman, cela signifie que le groupe sera associé à la fabrication de un à trois bateaux supplémentaires dans les 18 prochains mois.

Une excellente nouvelle !

 

Plus d'information :

Contacts

Yann Penfornis : + 33 2 97 40 98 44 / + 33 6 12 05 86 97

Volvo Ocean Race

 

 

"If your dreams don't scare you, they are not big enough"

 

Adresse

icon-adressMULTIPLAST S.A.S

Parc du Golfe
       24 Allée Loïc Caradec
       56000 VANNES
       France

viber-iconTéléphone

Tél. +33 (0)2 97 40 98 44

      GROUPE CARBOMAN

      DECISION.CH

PLASTINOV 

       PLASTEOL