Champion-du-monde-Imoca-2009-un-titre-meriteBrit Air réalisé par Multiplast, champion du monde
______________________________________________________________________

En terminant second du Vendée Globe et avec également une place de deuxième dans la Transat anglaise - Armel Le Cléac'h a emmené son monocoque 60 pieds Imoca Brit Air sur la plus haute marche du podium du championnat du Monde Imoca. Ce résultat est obtenu grâce à une gestion en marin de ses courses et à un bateau d'une grande fiabilité.

Armel Le Cléac'h : "... Brit Air a été à la hauteur de nos attentes. Nous avions opté pour un bateau simple et fiable. Il l'a été. A l'arrivée du Vendée Globe, beaucoup se sont étonnés de l'état quasi neuf du bateau, hormis l'usure normale. Pourtant il avait presque deux tours du monde sous la quille. Et sur la dernière ligne droite, dans le Golfe de Gascogne

j'ai encaissé des conditions de mer et de vent extrêmement difficiles. Mais Brit Air est costaud. Rien n'a bougé. c'est donc logique que l'on ait été à l'arrivée...". En effet, avant la grande boucle, avec les navigations d'entraînement et les courses de qualification, Brit Air avait déjà accumulé quelques 25 000 milles ; et son skipper le connaissait sur le bout des doigts. Armel le Cléac'h : "... c'était mon 1er tour du monde et j'avais beaucoup à apprendre. Mon objectif principal était de terminer. l'objectif sportif venait en second. Si je connaissais bien Brit Air avant le départ, je n'avais pas l'expérience de la gestion d'un tel bateau dans les mers du sud, avec de la grosse mer et des vents très forts pendant des jours et des jours. Même si j'avais la capacité de suivre le rythme des premiers – je l'ai parfois fait mais Brit Air souffrait - j'ai plus navigué en bon marin, en gérant au mieux le bateau. Ca a payé. j'ai toujours réussi à rester dans les 10 premiers jusqu'à Bonne Espérance, puis j'ai accroché le top 5 en entrant dans le Pacifique pour grimper sur le podium virtuel au Horn ; et in fine, j'ai terminé second ! Brit Air n'était certainement pas le bateau le plus rapide de la flotte, mais il a été conçu pour terminer ce tour du monde ...".

De véritables échanges


Brit-air--bateau-champion-du-monde-Imoca-2009Gilles-Ollier-en-rouge-etait-venu-saluer-le-brillant-2nd-du-Vendee-GlobeUn cahier des charges que MULTIPLAST avait parfaitement intégré. Yann Penfornis, responsable de la construction de Brit Air : "... Nous avons construit 3 Imoca 60 pour ce Vendée Globe (Generali, Brit Air et Dcns), plus la quille d'un 4e (Hugo Boss). Armel Le Cléac'h son équipe était très clairs quant à leurs objectifs. Nous avons beaucoup échangé et nous partagions la même culture que son partenaire. La collaboration avec BRIT AIR a été l'une des plus enrichissantes et des plus effectives....". Une affirmation que le skipper breton entérine. Armel le Cléac'h : "... pendant la construction, grâce à leur bureau d'études intégré – et bien sûr les architectes Finot-Conq - nous avons beaucoup pu discuter, utiliser leurs recommandations et leur savoir faire. Ils avaient parfaitement intégré notre démarche et nous allions toujours dans le même sens quand il s'agissait de sécurité ou de fiabilité. Par ailleurs, notre planning était assez chargé avant le départ du Vendée Globe. MULTIPLAST à toujours été présent, ré-ouvrant même le chantier pendant les vacances d'août, pour remédier à des petits problèmes de mise au point de notre quille. Grâce à cette disponibilité, nous n'avons pas pris de retard sur notre programme de mise au point. Et pendant mon tour du monde, je n'ai jamais eu besoin de les appeler...".

Nouvelle campagne


Aujourd'hui, Brit Air a été complètement "déshabillé" pour subir un contrôle général. Check up on ne peut plus normal et nécessaire, après ces 27 000 milles de course. Armel le Cléac'h : "... hormis l'usure normale, il n'y a rien, pas de fissures ni de problèmes de structure. Tout est OK. Le bateau est quais neuf. j'ai juste perdu dans le Gascogne la casquette coulissante du roof que nous avions réalisée nous-mêmes ! On va en faire une plus solide désormais...".
Courant mai, Brit Air va être remis à l'eau pour des navigations avec le personnel de chez BRIT AIR et participer au Défi Petit Navire à Dournenez. Puis, il va être re-préparé pour la grande course de l'année, la transat Jacques Vabre en double en novembre entre Le Havre et Limon (Costa Rica). Armel Le Cléac'h : "... cette transat avait été la première du bateau après sa mise à l'eau en 2007. Nous le découvrions. Cette année, avec l'expérience accumulée et un bateau qui est parfaitement au point et fiable, je me permets d'avoir d'autres ambitions que de terminer...".
Pour sa première campagne de construction de monocoques Imoca 60, avec la victoire de Brit Air au championnat du Monde Imoca, MULTIPLAST inscrit une nouvelle ligne à son palmarès unique en course au large.

imoca-oceanClassement Championnat du Monde IMOCA 2008


1/ Le Cleac'h Armel (FRA) - 371 points, 2/ Guillemot Marc (FRA) - 368 points, 3/ Desjoyeaux Michel (FRA) - 351 points.

 

Adresse

icon-adressMULTIPLAST S.A.S

Parc du Golfe
       24 Allée Loïc Caradec
       56000 VANNES
       France

viber-iconTéléphone

Tél. +33 (0)2 97 40 98 44

      GROUPE CARBOMAN

      DECISION.CH

PLASTINOV 

       PLASTEOL